Copyright ©1998-2023 Aboca S.p.a.Società Agricola P.I. 01704430519

PAYS
Aboca superforme le marché healthcare avec des ventes en forte progression en France et en Europe

Aboca superforme le marché healthcare avec des ventes en forte progression en France et en Europe

18-4-2023
Chiffre d'affaires de 270 millions d'euros, +37 % par rapport à l'année précédente Investissements dans la recherche scientifique et le développement de la filière pour augmenter la production et l’autonomie énergétique de la société à mission de la Toscane. En France, des résultats en forte hausse (+61,3%) accédant à la troisième marche du podium après l’Italie et l’Espagne. Aboca achève l'année 2022 avec un chiffre d'affaires de 270 millions d'euros, soit une hausse de 37 % par rapport à l'année précédente, et un bénéfice avant impôts estimé à 40 millions. Après deux années marquées par la pandémie au cours desquelles, malgré la contraction du marché des produits pour les voies respiratoires Aboca était parvenue à maintenir son chiffre d'affaires sensiblement inchangé, l'entreprise toscane a repris avec détermination son parcours de croissance en Italie et à l'étranger. L’an dernier, le chiffre d'affaires généré sur les marchés étrangers a augmenté de 45 % par rapport à 2021, confirmant le parcours d'internationalisation qui, d’ici 2023, prévoit déjà que les recettes étrangères dépassent celles du marché national. L'entreprise de Sansepolcro (Arezzo, Toscane), spécialisée dans la production de dispositifs médicaux et de compléments alimentaires à base de substances naturelles, renforce ainsi sa position concurrentielle sur le marché de l'automédication. Considérant le marché global des pays européens dans lesquels le Groupe Aboca est présent à travers l’une de ses filiales, ce dernier a atteint la 15ème place dans le classement basé sur les ventes au client final (sell-out) : il se classe dans le top 10 en Italie et en Espagne et se distingue également par de fortes croissances en France, en Pologne et en Allemagne. Les résultats de 2022 ont permis à l'entreprise de gagner de nouvelles parts de marché, grâce à une augmentation moyenne du sell-out dans ces pays de plus de 24 % sur un marché en croissance de 10 % (données IQVIA). Il faut souligner les performances de Grintuss, le produit phare de l'entreprise pour le traitement de la toux qui, avec une croissance de plus de 60 %, est désormais leader du marché dans la moyenne des cinq pays mentionnés. « Le marché français affiche une très belle croissance avec un chiffre d'affaires de 23,9 millions d'euros en augmentation de 61,3 % versus 2021 avance Philippe Chanet, General Manager pour tout l’hexagone. La France est ainsi devenue le 3ème marché pour Aboca, après l'Italie et l'Espagne. Ce ne sont pas moins de 4 millions d'unités qui ont été vendues en 2022 en France et on constate que Grintuss est désormais la 3ème marque pour la toux et Sollievo est la 2e marque sur le marché des laxatifs de contact. Enfin, Neofitoroid, Colilen et Neobianacid sont également dans le "Top10" de leurs marchés respectifs. » « La croissance de 2022 doit être considérée comme une conséquence des actions entreprises pendant les deux ans de pandémie, au cours desquels nous avons énormément travaillé pour élargir notre offre à l'étranger, et d’un solide travail de réorganisation effectué ces dernières années qui nous a permis d'être prêts pour la reprise des marchés. Malgré le contexte économique difficile, nous avons également maintenu tous les investissements prévus pour développer notre filière et augmenter notre capacité de production. Après les 210 millions d'euros investis au cours des six dernières années, nous allouerons, pour le biennium 2023-2024, plus de 60 millions d'euros de nouveaux investissements productifs pour soutenir notre parcours de développement industriel », déclare Massimo Mercati, directeur général d'Aboca. Aboca, qui cultive directement sa propre matière première sur plus de 1 700 hectares biologiques, est sur le point d’achever la réalisation du nouveau centre agricole de Gricignano (Arezzo) où ont lieu les premières phases de transformation des plantes cultivées. La zone de plus de 40 000 mètres carrés issue de la récupération d’un bâtiment déjà existant : ceci garantit un impact environnemental minimum, un centre à l’avant-garde de la technologie et de l'énergie, et une efficacité majeure de sa propre filière. Après une première transformation, les matières premières sont ensuite travaillées dans l’usine de Pistrino (Perugia), dotée de nouvelles unités pour la production d'extraits solides et liquides, et dont la superficie a été agrandie de 56 % au cours des cinq dernières années. Les investissements pour l'autonomie énergétique sont également fondamentaux (les coûts de l'énergie ont doublé en 2022, impactant sur les marges) : outre le tri-générateur déjà réalisé, de nouveaux systèmes photovoltaïques sont prévus et une centrale à biomasse et une centrale biomasse sont à l'étude. De plus, le nombre d'employés s'élève à plus de 1 500, dont près de 1 300 employés en Italie. « La croissance d'Aboca ne serait pas possible sans les investissements dans la recherche et sans les preuves suscitant un intérêt croissant et une appréciation de la part de la communauté médico-scientifique », explique Massimo Mercati. « Rien qu'en 2022, nous avons eu dix nouvelles publications entre les études cliniques, précliniques et de Real World Evidence. Nous sommes engagés dans différents domaines thérapeutiques, à ce jour, douze études cliniques sont en cours dans les domaines gastro-intestinal, respiratoire, ophtalmique et métabolique. Et deux études importantes ont été réalisées l'année dernière ». Dans l'immédiat, outre la confirmation de son engagement dans la recherche médico-scientifique, l'entreprise vise à renforcer son approche transnationale (Aboca est présente, entre filiales et distributeurs dans 26 pays) et à investir davantage dans le domaine des dispositifs médicaux à base de substances naturelles, d’ores et déjà le cœur de métier de l'entreprise : un secteur thérapeutique issu de l'innovation scientifique et technologique la plus récente, basé sur des produits qui agissent avec des mécanismes d'action de type physiologique et non-pharmacologique. Aujourd'hui, le marché des Dispositifs Médicaux pour l’automédication en Europe vaut dans l’ensemble environ 3,3 milliards d'euro et concerne plus de 1 300 entreprises: un segment dans lequel Aboca est leader, grâce à des marques comme Grintuss, Neobianacid, Sollievo et Metarecod.

Lire plus d'articles

Prix aux meilleures initiatives 2018 lancé par le Correo Farmacéutico pour le meilleur produit
16-9-2019

Prix aux meilleures initiatives 2018 lancé par le Correo Farmacéutico pour le meilleur produit

La recherche intégrée et le développement d'Aboca sont à nouveau mis à l’honneur en Espagne. L'entreprise, qui fête sa 40e année d’existence, a été distinguée pour son dernier lancement stratégique. Avril 2018 – Aboca, qui développe ses nouveaux produits dans le cadre d’une démarche de recherche intégrée systématique et d’une volonté d'amélioration constante, a été à nouveau récompensée pour un de ses lancements stratégiques.

Lire l'article
GRINTUSS REMPORTE LE PRIX PORTUGAIS ALMOFARIZ 2018
16-9-2019

GRINTUSS REMPORTE LE PRIX PORTUGAIS ALMOFARIZ 2018

Les pharmacies portugaises ont décerné à GrinTuss le prix « Produit de l’année » Almofariz 2018 du concours organisé par la revue Farmácia Distribuição. Cette reconnaissance de la part des pharmacies est, entre autres, due à la forte innovation apportée par Aboca dans le secteur pharmaceutique grâce à une recherche basée sur la Evidence Based Medicine, porteuse de réponses concrètes aux nouvelles exigences des personnes.

Lire l'article
Dispositifs médicaux composés de substances : une opportunité pour l’innovation dans le domaine de la santé
21-11-2019

Dispositifs médicaux composés de substances : une opportunité pour l’innovation dans le domaine de la santé

En partenariat avec Confindustria Dispositivi Medici (Association italienne des entreprises opérants dans le secteur des dispositifs médicaux)

Florence - Fortezza da Basso
Vendredi 29 novembre
9h00 - 18h30

Lire l'article